10/01/2007

Dans la série le docteur Bugs vous informe…

 

Je sais, oui le docteur Bugs vous manquait terriblement, en fait il est parti quelques mois étudier une tribu de bloggeurs babouins, ou un truc comme ça.

 

Donc pour votre plus grand plaisir, le docteur Bugs vous parle aujourd'hui de l'expérimentation humaine. Je sens qu'on va se régaler!

 

Merci pour l'intro Bugs.

 

Oui l'expérimentation animale, ce n'est peut-être pas joli - joli (quoi que nécessaire, j'insiste sur ce point) mais il existe une alternative efficace, j'ai nommé: l'expérimentation humaine!!!

 

Quelques exemples historiques de "hauts faits médicaux".

 

En Suède entre 1944 à 1963, on estime que de 2.000 à 4.500 Suédois, malades et handicapés mentaux, ont subi une lobotomie souvent pratiquée sans leur consentement ou celui de leur famille.
Le procédé, controversé et popularisé par le film "Vol au-dessus d'un nid de coucous", consistait à sectionner les nerfs du lobe frontal du cerveau.
Il avait été utilisé après la Seconde guerre mondiale pour traiter diverses psychoses, comme les angoisses profondes et la schizophrénie.


Autre exemple où des médecins ont carrément oublié le code d'éthique ou le serment qui, dans la plupart des pays, leur impose "avant tout de ne pas nuire".
Ainsi, aux Etats-Unis, pendant 40 ans, près de 400 malades de race noire atteints de syphilis ont servi de cobayes, sans le savoir, pour étudier la progression naturelle des maladies vénériennes en l'absence de soins.

C'était entre 1932 et 1972, à Tuskegee, en Alabama, les services de santé gouvernementaux ont délibérément écarté de tout traitement les victimes - pour la plupart des ouvriers agricoles du Sud pauvres et illettrés - qui avaient été invités à participer à l'expérience en échange de repas et de transport gratuits. Les autorités médicales leur avaient indiqué qu'ils étaient soignés gratuitement pour des problèmes sanguins.

Certains malades n'ont jamais été informés de leur syphilis. D'autres, malgré la découverte de la pénicilline dans les années 40, ont dû se contenter de placebos. L'expérience a continué jusqu'en 1972, jusqu'à ce que la presse la révèle. Merci les journaleux.

 

Il y en a bien d'autres, comme par exemple en 1945, l'injection de plutonium dans le corps de patients hospitalisés afin d'étudier l'effet des radiations sur l'homme. Ils ont appelé cette étude "projet Manhattan". Cool!

 

Mais si ces vieilles histoires font sourire, il faut savoir qu'à l'heure d'aujourd'hui, l'expérimentation humaine est pratiquée à grande échelle  et qui plus est les sujets payent des fortunes pour ces nouvelles molécules indétectables mais aussi plus ou moins inconnues sur le plan toxicologique. Mais oui je parle des nouveaux produits de synthèses.

 

Vous ne voyez tjs pas? Utilisons des mots clés: body bulding, injections, Richard Virenque, mais aussi: pilules amincissantes miracles,botox ou encore OGM…

 

Vous croyez vraiment que ces produits sont un tant soit peu testés "scientifiquement, cliniquement"? Vous croyez vraiment que les scientifiques n'ont que ça à faire?

 

Les cobayes, cher lecteur c'est MOI, c'est VOUS tous les jours!

23:21 Écrit par *Bugs* | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Pfffttttttttttttttttt... hé ho Bugs... c'est pas bientôt fini ton registre "science"??? T'as décidé de t'y mettre aussi pour nous prouver par a+b qu'on vit dans un monde merdique de désanchetement?
Pas la peine, on le sait. Alors moi je reviens quand tu re-parleras de TOI.
Kiss (mais vraiment du bout des lèvres..)

Écrit par : Le P'tit Caillou | 12/01/2007

C'est vrai C'est vrai que c'est un peu déprimant.
Plus drôle, si tu acceptes, je t'envoie un virus "Au suivant", à toi de dévoiler 5 choses que le monde ignore sur Bugs...

Écrit par : Gwendoline | 13/01/2007

Les commentaires sont fermés.