15/06/2008

Tourné boulé

C'était un WE il y a peu, tout un groupe de fervents sportifs mais aussi de joyeux fêtards partis en délégation pour 48 heures de folie collective non stop.

Autant de proximité, de chaleur humaine, moi, ça m'a fait un bien fou, je vivais une autre vie, loin de l'ermite bourru que j'ai été ce WE, j'étais amour et joie de vivre. J'avais l'impression de faire partie d'une famille recomposée avec des éléments disparates autant que biscornus. C'était géant.

 

Chaisart girl faisait partie du lot, son regard décidément m'envoûte, elle est tout ce que je recherche dans sa façon d'être, de vivre, de rire.

En 48H de vie en communauté, il y eu des moments… privilégiés: un p'tit massage par ci, un p'tit aparté par là,… genre petit flirt léger sans que rien ne se passe.

 

Mais voilà, la légèreté se paie.

Elle me mail me SMS depuis une semaine et moi comme un con je minimalise au max mes réponse, j'ai sans doute été trop loin. Comment lui dire sans la choquer? Comment ne pas perdre une amie?

 

Comment dire que je passerais bien ma vie à rire avec elle mais je ne lui partagerais jamais mon lit?

 

Ce soir, ma vie me sorts par tous les trous, alors j'me saoule: c'est plus simple.

23:46 Écrit par *Bugs* | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

J'ai vécu exactement la même chose ! Sauf que j'étais celle qui appelait ...
J'ai fini par apprendre qu'il était gai. Ce qui tombait bien puisque de mon côté je suis très mariée.
Ceci dit ça vous refroidit les ardeurs...Tu vois ce qui te reste à faire ...

Écrit par : Cat | 18/06/2008

et alors 15 jours plus tard ?? :)

Écrit par : bio | 01/07/2008

... il semblerait que mes réponses laconiques ont eu raison de son ardeur.
Malheureusement, il y a maintenant une distance entre nous quand on se voit. Dommage.

Écrit par : Bugs | 06/07/2008

Les commentaires sont fermés.