13/07/2008

Les transports en communs, ça vous inspire quoi?

 

Pour un inconditionnel du bitume comme moi, dès que je rentre dans un bus ou un métro, je ferme les jeux et de suite je suis à Madrid, Londres, Paris,…  il y a comme un avant goût de voyage dans l'air. Pour moi, c'est ça les transports en commun.

Devant traverser Bxl, il y a quelques jours, j'ai décidé de troquer mon carrosse habituel pour un ticket de tram. J'étais tout excité par ce simple voyage, un vrai gamin.

 

Mais voilà, Bxl n'est pas Barcelone et l'accueil froid, dédaigneux voir méchant des chauffeurs me fit de suite retomber de mon nuage.

 

Nuage, je dirais même pluie, orage et compagnie. Mais à force de passer de garage en parking souterrain à longueur d'année, j'en viens à ne plus me rendre compte que la pluie qui tombe mouille les passants. Habituellement,  elle ne fait que glisser sur mon pare brise. Les fines et froides gouttelettes ne coulent plus dans mon dos que dans un souvenir lointain. Au pire de l'hiver wallonien je vais travailler en pull.

 

Alors, imaginez ma surprise à la sortie du tram quand toute l'eau de la terre m'est tombé dessus par surprise me mouillant jusqu'au caleçon. Tudju j'avais l'air bien en rentrant dans le resto.

 

La pluie ça mouille et le tram Bruxellois c'est nul. Je retourne à ma polluemobile, na!

16:53 Écrit par *Bugs* | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Point de vue... Depuis que les trajets sont intégralement remboursés par l'employeur, j'ai décidé de ne plus employer la voiture. Petit pas personnel mais important en ces temps d'inflation des prix pétroliers...
C'est de la sorte que je compte montrer une autre manière d'agir à un micro-niveau, montrer l'exemple à mes collègues trop soucieux de leur confort... Je prendrai enfin le temps dans sa juste mesure des déplacements communs. Je réouvrirai la porte des possibles dans l'intimité des mes activités.
Je rêve peut-être mais je crois qu' à coeur vaillant, il n'y a rien d'impossible.
La voiture devient un luxe dont il faudra reconsidérer avec sérieux la nécéssité.
Bien à vous,

Écrit par : Ewenn | 14/07/2008

... j'adhère complètement, mais quand on habite à Trou-en-campagne pour travailler à Zonning perdu: les transports en commun, c'est genre 2h au lieu de 30 min en voiture.

Ce qui est certain, c'est que les déplacements mais aussi les énergies de chauffage feront partie de l'équation lors d'un prochain déménagement.

Bienvenue Ewenn sur le Bugs blog.

Écrit par : Bugs | 14/07/2008

Les commentaires sont fermés.